Accueil | Communiqués et articles de presse | En refusant le duty-free pour Calais, Eric Dupond-Moretti confirme que ce gouvernement méprise les commerçants !

En refusant le duty-free pour Calais, Eric Dupond-Moretti confirme que ce gouvernement méprise les commerçants !

Communiqué de presse

En refu­sant le duty-free pour Calais, Eric Dupond-Moret­ti confirme que ce gou­ver­ne­ment méprise les commerçants !

Eric Dupond-Moret­ti vient d’annoncer à Calais qu’il serait « illé­gal » d’étendre le duty-free à l’ensemble des com­mer­çants et indé­pen­dants de la ville. C’est évi­dem­ment un énième men­songe pour cou­vrir un aveu de fai­blesse et une injustice.
Pour auto­ri­ser Euro­tun­nel à ouvrir un duty-free comme le gou­ver­ne­ment vient de le faire, ce der­nier a négo­cié avec l’Union Euro­péenne puisque, hélas, la France n’a plus d’autonomie suite aux accords signés par les gou­ver­ne­ments suc­ces­sifs. La modi­fi­ca­tion sera ins­crite à la loi de finance.
Ain­si, le gou­ver­ne­ment aurait très bien pu négo­cier une exten­sion du duty-free à toute la ville de Calais, qui est de fait une zone fron­tière depuis le Brexit. Une fois encore, M. Dupond-Mor­ret­ti confond ce qu’il ne veut pas faire et ce qui est impossible.

Cette déci­sion est pro­fon­dé­ment injuste pour les com­mer­çants et les indé­pen­dants de Calais. Comme tou­jours avec la macro­nie, cer­taines grandes entre­prises sont pri­vi­lé­giées et les petites sont mépri­sées. C’est aus­si une déci­sion stu­pide pour l’économie tou­ris­tique puisqu’il est évident qu’en auto­ri­sant le duty-free uni­que­ment dans les zones de tran­sit, les tou­ristes ne sont pas encou­ra­gés à se rendre en ville, pas­ser une nuit sur place, se res­tau­rer dans le bourg, etc… Pire, cet avan­tage va détour­ner cer­tains tou­ristes en tran­sit de faire leurs achats dans le centre-ville de Calais !

Par ailleurs, une telle mesure ne serait que jus­tice pour des com­mer­çants et des habi­tants qui ont subi de plein fouet les consé­quences de la poli­tique migra­toire laxiste de l’Union Euro­péenne. Com­ment l’UE ne pour­rait-elle pas recon­naitre que tout Calais est une zone fron­tière alors que des mil­liers de migrants y résident pour pas­ser au Royaume-Uni ?! Quelle mau­vaise foi !

Nous conti­nue­rons à deman­der cette exten­sion du duty-free car c’est une mesure de bon sens éco­no­mique pour le tou­risme local, une ques­tion de jus­tice fis­cale mais aus­si une com­pen­sa­tion pour ce qu’ont vécu les Calaisiens 

Sébas­tien Chenu
Dépu­té du Nord
Can­di­dat tête de liste pour les Hauts-de-France